Les vaccinations – Avant, pendant et après la grossesse

26 Avr 2017 | Actualités

VENDREDI 29.04.2017 JOURNÉE DE LA VACCINATION À LA POLYCLINIQUE DU VAL DE SAMBRE.

De 12h à 15h dans le hall de la polyclinique. N’oubliez pas de ramener votre carnet de vaccination ou le carnet de santé. Ce carnet est important pour toutes les femmes ayant un projet de grossesse ; cela permet au médecin ou à la sage femme de s’assurer de leur protection contre des infections potentiellement sévères pour elles-mêmes ou l’enfant à naître.

Avant la grossesse

Les vaccinations contre la rubéole, la rougeole, les oreillons, la coqueluche et la varicelle protègent les femmes et permettent de transmettre des anticorps maternels au nourrisson en attendant qu’il ait atteint un âge lui permettant d’être vacciné.

Vaccination contre la rougeole, les oreillons, la rubéole (ROR)

Contracter une de ces infections pendant la grossesse peut entraîner, chez la femme enceinte, des infections graves (pneumonies rougeoleuses, fausses couches (oreillons, rubéole) et, chez l’enfant, des complications neurologiques sévères (panencéphalite sclérosante subaiguë de la rougeole ; cécité, surdité et retard mental liés à la rubéole).

Recommandations?

Toute personne née depuis 1980 doit avoir reçu deux doses de vaccin ROR. Le vaccin ROR est un vaccin vivant atténué ; un délai d’au moins deux mois est nécessaire entre la vaccination et le début d’une grossesse. Il convient donc de s’assurer de l’absence de grossesse en cours et d’éviter toute grossesse dans les deux mois suivant la vaccination. Cependant, aucune vaccination réalisée par mégarde chez une femme enceinte ne justifie l’interruption médicale de grossesse.

Pendant la grossesse

Vaccination contre la grippe saisonnière

La grippe saisonnière peut entrainer des complications respiratoires graves pouvant conduire à l’hospitalisation, surtout pendant les 2ème et 3ème trimestres de la grossesse et le premier mois qui suit l’accouchement. La fièvre peut-être à l’origine d’un accouchement prématuré. Enfin, une femme enceinte vaccinée protégera son bébé pendant ses premiers mois de vie grâce aux anticorps transmis.

Les recommandations?

Il est recommandé de vacciner toutes les femmes enceintes, que que soit le stade de la grossesse, au moment de la période de vaccination atigripalle. Ce vaccin est complètement pris en charge par l’assurance maladie chez les femmes enceintes.

 

Après l’accouchement

Si cela n’a pas été fait avant la grossesse, il est recommandé de mettre à jour l’ensemble des vaccinations, notamment celles contre la coqueluche et la rubéole (vaccin combiné ROR), en post-partum immédiat même si la femme allaite. La vaccination contre la varicelle doit également être pratiquée en post-partum s’il est avéré durant la grossesse que la femme n’était pas immunisée. D’autres sont recommandées dans les situations médicales particulières (immunodépression, maladies chroniques, infection par le VH, etc…)

 

Pendant l’allaitement

L’allaitement n’est pas une contre-indication à la vaccination à l’exception de la vaccination contre la fièvre jaune. L’allaitement doit être interrompu pendant deux semaines si la femme doit être vaccinée contre la fièvre jaune.